Il faut commencer par s’aimer pour aller vers les autres…

L’altruisme commence par l’amour de soi,
l’amour de soi ce n’est pas de l’égocentrisme,
c’est apprendre à s’écouter,
à se respecter et à s’aimer.

 

Et pour pouvoir aimer les autres
il faut commencer par s’aimer.

 

Pas dans la démesure, pas de manière narcissique,
mais avec objectivité et sincérité.
On ne peut aimer sincèrement les autres
quand on ne s’aime pas.
On ne peut pas être dans une relation d’amour
avec les autres si on ne l’est pas déjà avec soi.

 

Il est primordial de commencer
par apprendre à s’aimer.

 

Une fois que l’on a avancé pour apprendre à se donner plus d’amour,
à s’aimer plus, on est beaucoup moins dans la critique envers les autres.
On est moins dans la comparaison,
la jalousie qui n’apportent rien à notre équilibre.
On est plus dans la compassion, l’écoute et l’échange.
On est moins dans l’attente d’amour
ou de preuves d’amour de l’autre puisqu’on est plus équilibré.
On est plus disposé à donner sans attente de retour.

C’est quand on commence à avoir ces comportements
que l’on commence à avancer sur le chemin du bonheur.
Si l’on reste dans l’attente d’amour, dans l’attente du regard de l’autre
on ne sera jamais satisfait, on sera toujours en souffrance.
Pour aller vers les autres,
il faut se débarrasser de ces fonctionnements qui nous plombent.
Pour aller vers les autres,
il faut être léger et être bien avec soi.
Quand on est bien avec soi,
on est beaucoup moins réactif aux remarques des autres.
On est moins atteint par de petites réflexions ou des comportements
que l’on pourrait prendre mal, on est plus léger.

Ce n’est pas désagréable d’avoir des preuves d’amour des autres,
mais il ne faut pas être dans l’attente absolu de leur amour
et de leur reconnaissance.

 

C’est en nous que nous
devons trouver cet amour indispensable
à notre équilibre,
notre bien-être et notre bonheur.

 

D’être dans l’amour de soi,
nous mais moins dans l’attente
de  le recevoir de l’extérieur.
C’est un changement primordial.
Ce qui est important est d’être bien avec nous-même,
c’est une des portes vers notre liberté
qui permet plus d’ouverture envers les autres.

 

              Gratitude…

                           Koko

 

Si vous aimez ce texte, faîtes connaitre zenlavie.com autour de vous   Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *