Êtes vous sensible au regard des autres ?

 

 

 

Qu’importe si ce que je fais
plaît ou ne plaît pas.

je me fiche bien du regard des autres,
le principal est que ça me fasse vibrer.

 

Nous n’osons pas être nous-mêmes, nous nous limitons constamment,
coincés dans nos carcans éducatifs et sociaux.
Nous n’osons pas vivre
ou être ce que nous sommes réellement, profondément.
On a bien essayé petit, d’être nous-mêmes,
mais on nous a vite rappelé à l’ordre pour que l’on sache bien que,
non, ça ne se faisait pas.
Qu’en penseraient les autres, si on te laissait faire ?
Impossible, non seulement en tant que parents,
on nous montrerait du doigt, mais en plus tu deviendrais asocial,
entendez par là, différent.
Alors que si tu te fondais dans le moule, tout le monde serait rassuré,
tu serais « comme tout le monde ».
Tu te noierais, bien sûr, parce que tu ne sais pas nager
dans ce milieu hostile,

mais au moins tu serais comme les autres.
C’est inconscient de leur part, mais tellement présent.

 

Pendant toutes les années de notre enfance,
on subit ce dictat de nos parents,
puis de l’école,
puis en grandissant de toute la société.

 

En devenant adulte, beaucoup n’arrivent pas à s’affirmer
et n’arrivent pas à trouver leur véritable personnalité
puisque celle-ci a été mise de côté pendant des années.
Puis, ils se retrouvent coincés dans des fonctionnements
qui ne leur appartiennent pas, sans forcément s’en rendre compte.

La libération ne peut passer que par un travail sur soi,
et si possible, accompagné d’un professionnel,
pour gagner du temps et être plus efficace en utilisant des outils adaptés.

 

Le but étant de s’ouvrir
à ses vraies envies d’être
pour être dans la joie.

 

                      Gratitude…

                                    Koko

 

Si vous aimez ce texte, faîtes connaitre zenlavie.com autour de vous   Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *