Comprendre les différences entre le cerveau droit et le cerveau gauche.

Cerveau gauche, cerveau droit

 

Il est dit depuis longtemps
que nous avons un cerveau séparé en deux.
Le cerveau gauche, masculin par excellence
et le droit, féminin.

Ceci est un peu remis en question
par certains chercheurs en neurosciences.
Ce serait pour eux, plus compliqué que ça.
Nos deux sphères n’auraient
pas de fonctionnements aussi marqué.
Mais ce qui est sur c’est que nous avons tous,
et pour chaque sexe des comportements de type féminin
et de type masculin.
Les interactions seraient beaucoup plus diffuses
et dispersées dans les différentes zones du cerveau,
qu’il n’était dit, avant ces dernières découvertes.

Nos fonctionnements de type masculin,
qui sont apparentés au cerveau gauche,
ont été privilégiés et développés depuis très longtemps
par les choix des humains.
C’est la part de notre cerveau qui développe
la logique cartésienne, qui a besoin d’explications,
de preuves scientifiques.
C’est cette partie qui aime ce qui est connu,
elle aime maîtriser et avoir raison, elle est fier et ne plie pas.

C’est le cerveau du « JE ».

mais l’autre partie de notre cerveau
qui est plus féminine
et qui est apparenté au cerveau droit
développe plus des qualités de compassion,
d’humanisme, de créativité, d’intuition,
c’est cette partie du cerveau qui est relié au tout,
connecté au vivant, à l’univers.
Elle aime la douceur, la tendresse, l’écoute,
l’échange et ne manque pas de souplesse.

Nos fonctionnement cérébraux du type féminin
n’ont pas été mis en valeur dans nos sociétés machistes,
et ceci depuis très longtemps.
L’homme, voulant garder le pouvoir
et la domination sur le sexe féminin,
il a tout mis en place pour favoriser le développement
des qualités du cerveau de type masculin
au détriment du féminin, et pour cause.

Les méthodes utilisées pour arriver à ce résultat
commencent par l’éducation des enfants,
ça commence à l’école par les matières principales
qui dépendent beaucoup du cerveau du type masculin.
Ces choix favorisent le genre masculin pour l’accès aux études,
ce qui a laissé pendant longtemps
les femmes sur le seuil de la porte des universités.
Ceci est moins vrai maintenant,
mais quand on regarde de près
qui occupe les emplois de haut niveau.
Les femmes sont toujours minoritaires.
Certaines y arrivent, mais ce sont surtout celles
qui ont un cerveau masculin bien développé,
et usent, d’ailleurs, pour y arriver
des mêmes stratégies que les hommes.

 

Que ce soit les parents ou l’école,
l’éducation qu’ils dispensent
aux enfants développe principalement
cette partie du cerveau.

 

Ce n’est pas un hasard
si nous vivons dans des sociétés rudes
qui fonctionnent sur des bases de compétitivité,
de pouvoir, de stratégies, de guerre,
guerre des classes sociales, guerre des sexes,
guerre économique et guerre militaire.

 

L’homme conduit par son cerveau
de type masculin, aime maîtriser.
Il maîtrise avec des règles strictes,
avec les lois,
avec le pouvoir, la pression,
la justice et la punition.

 

Regardez autour de vous,
l’ensemble de la société fonctionne sur ce modèle imposé,
que nous subissons mais que nous acceptons pleinement
parce que notre cerveau est formaté
sur ses fonctionnements masculin.

Le principe féminin est marginalisé.
Notre société fonctionne avec ce déséquilibre
qui à des conséquences énormes
sur le bien-être de chacun
et sur la santé de la planète.
Nous sommes tous responsables
de ces fonctionnements d’un autre temps,
qui devraient disparaître de nos sociétés
et de notre quotidien pour laisser place
à plus d’ouverture de cœur, plus d’amour
et plus de compassion.

Des changements fondamentaux de notre société
devraient permettre de laisser place aux échanges,
au bien-être, à la gratitude, à la contemplation,
à la vie et non au matériel et aux égoïsmes de toutes sortes.

Nous avons tous à y gagner
et notre vie n’en serait que plus belle.

 

Alors pourquoi est-ce que ça ne se met pas en place ?

 

Pourquoi celui qui critique
la société actuelle
et ses fonctionnements,
ne commence-t-il pas
par se remettre en cause ?

 

Parce qu’il faut commencer
par prendre conscience de notre déséquilibre
et apprendre à rééquilibrer notre cerveau
entre ses fonctionnements masculin et féminin,
et ce n’est pas si simple puisque nous avons subis
un formatage permanent depuis notre enfance
et sommes conditionnés
avec ces repères de fonctionnement.

Nous baignons dans une société
qui s’est développé principalement sur ces bases,
ou ceux qui détiennent les rênes sont principalement
ceux qui fonctionnent avec ce principe masculin.

Pour faire évoluer et changer ses repères
et ses comportements,
il faut commencer par prendre conscience
qu’il y a d’autres fonctionnements possibles,
plus adéquats que ceux que l’on a appris.

 

Pour accéder à une vie plus heureuse
et plus en joie,
il faut rééquilibrer
son féminin et son masculin.

 

La joie et le bonheur sont accessibles
par la voie de l’équilibre de l’être,
par l’équilibre du cerveau féminin et masculin.
Pour y accéder il faut se prendre en main.
Si vous voulez jouer du violon,
vous allez prendre des cours avec un très bon violoniste.
Pour que vous soyez plus équilibré,
il va falloir que vous travailliez sur vous.

 

Seuls les efforts permettent d’évoluer
pour avoir un accès permanent
à la joie et au bonheur.

 

Le matérialisme de notre société en déclin
ne vous propose que « des illusions »
de la joie et du bonheur.
Arrêtez de vivre que d’illusions,
passez à l’action pour inscrire en vous, enfin,
un accès continu à votre bien-être
qui est essentiel pour votre être,
recomposez votre équilibre intérieur,
et pour ce faire, faites appel à un professionnel.

                                                                                          Gratitude…

                                                                         Koko

 

Si vous aimez ce texte, faîtes connaitre zenlavie.com autour de vous   Merci

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *